Le cout de construction des équipements sportifs : les complexes sportifs

La connaissance du cout de construction d’un équipement sportif est un exercice délicat. HT TTC couts travaux cout d’opération, avec foncier hors foncier …

Pour une même opération le cout peut varier du simple au double entre le cout travaux HT et le cout opération TDC (toutes dépenses confondues)

Distinguer le cout travaux et le cout d’opération

Il convient de distinguer 2 catégories de coûts :

les coûts travaux HT : ils sont calculés à partir d’un tableau de surfaces détaillées. Les surfaces décrites en surfaces utiles sont traduites en surfaces dans œuvre (avec un coefficient multiplicateur différent selon la nature de la surface). La surface utile d’un bâtiment fait référence à la surface intérieure nécessaire au fonctionnement d’une activité donnée. Elle ne comprend ni les circulations verticales et horizontales, ni les paliers d’étage, ni l’encombrement des ouvrages construits (murs, voiles, cloisons, poteaux, etc.). En revanche, les halls d’entrée, les espaces d’attente au sein du bâtiment sont inclus.

La surface dans œuvre est la surface utile additionnée de l’emprise des circulations et des locaux techniques du bâtiment à l’exclusion des surfaces des ouvrages construits (gaines techniques, éléments structurels du bâtiment). On peut considérer que la surface dans œuvre est la surface intérieure « balayable » d’un bâtiment. L’écart entre la surface utile et la surface dans œuvre varie selon les typologies

Le coût travaux est calculé à partir de la surface dans œuvre.

les coûts d’opération HT : ils comprennent les coûts travaux auxquels s’ajoutent les honoraires du maitre d’oeuvre, des bureaux de controle, CSPS, … , les assurances et des frais liés à la maitrise d’ouvrage qui permettent d’obtenir le coût d’opération. Ces couts peuvent atteindre 20 % du cout des travaux.

Certains couts complémentaires doivent être également prévus pour des montages globaux comme les montages concessifs, les marchés de partenariats avec des charges liées au financement ou au pré financement du projet.

Des couts à adapter à chaque projet

les couts précédents ne comprennent pas les coûts suivants :

  • les acquisitions foncières
  • des compensations liées au respect d’une réglementation particulière au delà la norme : isolation acoustique, zone inondable, ..
  • Une ambition environnementale au delà de la réglementation thermique : géothermie, photovoltaique, chaudière bois, …
  • une ambition architecturale importante
  • une complexité dans la réalisation du projet : site occupé, site contraint, …

Le cout d’un complexe sportif

Gymnase, complexe sportif couvert, son cout dépend en plus de la qualité de la nature des matériaux de construction, mais aussi du chauffage ou pas du complexe. Des courts de tennis ou padel non chauffés seront bien moins couteux qu’un complexe sportif chauffé, trés isolé avec un système de refroidissement.

Une fourchette entre 1600 et 2000 € du m2 constitue une première approche raisonnable. Il est tout a fait possible de descendre en trés en dessous de ce ratio avec des structures toile, ou bac acier simple peau. Mais pour des équipements plus ambitieux comme des Arenas, le cout au m2 est également largement supérieur à ces ratios.

partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Cet article vous a-t-il été utile ?
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

A quel point cet article vous a-t-il été utile ?

Cet artcile ne vous a pas été utile?

Newsletter Gratuite

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toute l'actualité des décideurs du sport.
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

Nous apprécions vos commentaires utiles !

N'oubliez pas de nous suivre sur nos réseaux sociaux.