Baromètre national des pratiques sportives 2018 Credoc Pole évaluation et société

Peu de données existent pour décrire et comprendre les pratiques sportives des Français. Afin de disposer d’informations précises pour suivre leurs évolutions et appréhender leurs motivations, l’INJEP a mis en place en lien avec le ministère des sports un baromètre national des pratiques sportives.
Réalisé pour la première fois en 2018 en collaboration avec le CRÉDOC, il sera reconduit tous les deux ans et permettra d’apporter des éléments pour guider et évaluer les politiques publiques menées dans ce domaine.
En 2018, 66 % des Français de plus de 15 ans (soit un peu plus de 36 millions) ont eu une pratique sportive au cours des 12 derniers mois. En élargissant le champ de l’étude et en y intégrant les activités physiques et sportives à des fins utilitaires comme les déplacements quotidiens à pied, à vélo ou encore à trottinette, la proportion de non-pratiquants est de 25 %.
La course et la marche (40 % de Français déclarent pratiquer une activité qui en est issue), les activités de la forme et de la gymnastique (22 %), les sports aquatiques et nautiques (20 %) et les sports de cycles et motorisés (18 %) sont les univers de pratiques sportives les plus souvent cités (en excluant les pratiques à des fins utilitaires). L’univers de la course et de la marche est le plus fréquent chez les hommes comme chez les femmes, chez les moins de 40 ans comme chez les 40 ans et plus. À l’exception des sports de la forme et de la gymnastique particulièrement prisés par les femmes, les autres univers sportifs sont plus souvent déclarés par les hommes. L’écart est sensible s’agissant des sports collectifs (16 % chez les hommes, 6 % chez les femmes) ou des sports de raquette (15 % contre 8 %).
Mis à part pour la course et la marche, le niveau de pratique des autres sports est quasiment divisé par deux après 40 ans (passant par exemple de 32 % à 16 % pour les activités de la forme et de la gymnastique et de 27 % à 15 % pour les sports aquatiques et nautiques). L’univers des sports collectifs, en particulier, est délaissé à partir de 40 ans (22 % avant 40 ans, 4 % ensuite).

partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Cet article vous a-t-il été utile ?
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

A quel point cet article vous a-t-il été utile ?

Cet artcile ne vous a pas été utile?

Newsletter Gratuite

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toute l'actualité des décideurs du sport.
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

Nous apprécions vos commentaires utiles !

N'oubliez pas de nous suivre sur nos réseaux sociaux.