L’évaluation des politiques de prévention en santé publique

Ce rapport parlementaire a été rédigé par M. Régis Juanico (SOC) et Mme Marie Tamarelle‑Verhaeghe (LaREM). Selon les auteurs « si de nombreuses initiatives sont prises sur le terrain par des acteurs convaincus, dévoués et engagés, la prise de conscience quant à la réalité de cette « bombe à retardement » que représente la sédentarité et les actions conduites à tous les âges de vie paraissent clairement insuffisantes.  »

Ce rapport assorti de 18 propositions, rappelle les données inquiétantes portant sur les effets de la sédentarité et souligne les incontestables bienfaits de l’activité physique et sportive (I) ; il évoque les difficultés auxquelles est confrontée la politique de lutte contre la sédentarité en termes d’organisation, de pilotage et de financement (II). Les rapporteurs ont également souhaité mettre un accent particulier sur le rôle de l’école, socle de la prévention primaire (III) ; ils ont enfin analysé les bienfaits de l’activité physique adaptée sur les patients atteints de maladies chroniques et les séniors (IV).

Quelques chiffres en lien avec la sédentarité

– Le nombre de cas d’obésité a triplé depuis 2015 (OMS)

54 % des hommes et 44 % des femmes de 18 à 74 ans sont en surpoids ou obèses (IMC ≥ 25).

– Depuis 40 ans, les jeunes de 9 à 16 ans ont perdu 25 % de leur capacité physique (Fédération française de cardiologie) ;

– En 10 ans, le temps passé par les adultes devant les écrans a augmenté de 53 % (Fédération française de cardiologie) ;

– 82 % des ménages étaient équipés d’un ordinateur ou d’une tablette en 2018, 45 % en 2004 (INSEE) ;

66 % des 11‑17 ans présentent un risque sanitaire préoccupant caractérisé par le dépassement simultané des deux seuils sanitaires : plus de 2 heures de temps d’écran et moins de 60 minutes d’activité physique par jour ;

 49 % présentent un risque sanitaire très élevé avec plus de 4 h 30 de temps d’écran journalier et/ou moins de 20 minutes d’activité physique par jour ; parmi ceuxlà, 17 % cumulent plus de 4 h 30 d’écran par jour et moins de 20 minutes d’activité physique par jour.

– En 2018, 36 % des ménages avaient au moins une voiture (INSEE) ;

– L’OMS estime à 10 % les décès en Europe liés à l’obésité et au surpoids ; et à plus de 5 millions dans le monde les décès imputables à cette même cause, soit plus que pour le tabac ;

– En France, on estime à 50 000 chaque année les morts évitables liées aux conséquences de la sédentarité.

Lien vers le rapport

A lire également LE SPORT SANTÉ C’EST DÉPASSÉ PASSONS À LA LITTÉRATIE PHYSIQUE

partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Cet article vous a-t-il été utile ?
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

A quel point cet article vous a-t-il été utile ?

Cet artcile ne vous a pas été utile?

Newsletter Gratuite

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toute l'actualité des décideurs du sport.
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

Nous apprécions vos commentaires utiles !

N'oubliez pas de nous suivre sur nos réseaux sociaux.