Comment faire pour augmenter le nombre de pratiquants d’activité physique et sportive en France ? Décathlon

Decathlon a porté conjointement avec une quinzaine d’acteurs du sport en France une étude qui a
pour objectifs de comprendre les freins à la pratique de l’activité physique et d’identifier des leviers
concrets pour mettre les Français à la pratique physique et sportive.

DECATHLON et l’ensemble des acteurs se sont réunis et ont mené cette étude sur une période de 1
an et en 5 grandes étapes dont voici les 3 enseignements majeurs:

  • Un besoin de transformation du sport à l’école. Le rejet du sport pour une partie des personnes,
    tire sa source de mauvaises expériences sportives qui remontent à l’école et qui ont ancré dans leur
    esprit que la pratique sportive était une contrainte, sans plaisir et nécessairement compétitive.
    En découle une connotation quasiment négative du mot “sport” : les non pratiquants culpabilisent de
    leur absence de pratique. S’ils en connaissent parfaitement les bénéfices, le mot renvoie pour eux à
    une logique de compétition, de concurrence, de comparaison qui leur est difficilement supportable.
  • Une offre multi-pratiques et par bénéfices adaptée aux adultes débutants. L’étude a révélé une
    réelle difficulté pour un adulte débutant à trouver une pratique sportive qui correspond à ses envies,
    ses motivations. Les pratiques qui leur semblent spontanément accessibles (running, salle de sport,
    sport à la maison) ne sont peut être pas les plus accessibles pour de vrais débutants et pas
    nécessairement celles qui correspondent à leurs envies et leurs besoins. L’offre est souvent
    inadaptée en termes de niveau de pratique et d’adéquation avec l’organisation du quotidien familial
    et professionnel qui est la source de la difficulté à démarrer un sport à l’âge adulte. L’étude a
    notamment travaillé sur l’impossibilité de démarrer un sport collectif en étant adulte et débutant.
  • Un accompagnement nécessaire au démarrage d’une pratique. L es premiers pas dans l’activité
    sportive pour les non-sportifs sont souvent synonyme d’échec. En effet la volonté d’arriver
    rapidement à des résultats visibles ou a minima tangibles de la pratique sportive sont une condition
    de maintien de l’activité dans la durée, en tout cas tant qu’il n’y a pas de découverte d’un plaisir à
    l’activité. L’accompagnement des premières semaines de pratique permet de rendre tangibles les
    bienfaits d’une activité.
partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Cet article vous a-t-il été utile ?
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

A quel point cet article vous a-t-il été utile ?

Cet artcile ne vous a pas été utile?

Newsletter Gratuite

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toute l'actualité des décideurs du sport.
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

Nous apprécions vos commentaires utiles !

N'oubliez pas de nous suivre sur nos réseaux sociaux.