L’islamisation du sport, un point aveugle inquiétant

Dans une tribune publiée sur Observatoire du décolonialisme Jean-Marie Brohm, professeur émérite de sociologie, Catherine Louveau, professeure émérite de sociologie, Fabien Ollier, directeur de la revue Quel Sport ? et Annie Sugier, présidente de la Ligue du droit international des femmes font le constat que « le sport est l’une des cibles privilégiées de l’entrisme islamique et de la radicalisation islamiste qui ont depuis plusieurs années déjà gangréné les institutions et les pratiques sportives. » Les auteurs considèrent que « Face à cet entrisme organisé, les autorités sportives nationales et certains responsables politiques invoquent volontiers le « relativisme culturel ». Selon eux « au nom du pluralisme culturel, du droit à la différence et du respect des traditions, il n’est pas possible de tolérer l’intolérable que préconisent les islamistes avec leur charia : mépris, dévalorisation et enfermement des femmes, excision, polygamie, répudiation, lapidation, décapitation. Pas plus qu’il n’est tolérable que le sport devienne le terrain d’expérimentation puis de légitimation de la vision islamique du monde avec son obscurantisme intégriste, son antisémitisme et sa haine foncière de la liberté – qu’elle soit religieuse, politique, sexuelle ou artistique. »

A lire sur observatoire du décolonialisme

partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Cet article vous a-t-il été utile ?
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

A quel point cet article vous a-t-il été utile ?

Cet artcile ne vous a pas été utile?

Newsletter Gratuite

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toute l'actualité des décideurs du sport.
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

Nous apprécions vos commentaires utiles !

N'oubliez pas de nous suivre sur nos réseaux sociaux.