L’éducation physique et sportive, discipline mal-aimée des élèves ?

Silvio Maltagliati, Aïna Chalabaev, Philippe Sarrazin, Université Grenoble Alpes (UGA) pose une analyse contrastée sur la place de l’EPS chez les élèves. « Les filles semblent plus nombreuses que les garçons à exprimer un avis critique vis-à-vis de l’EPS et y éprouvent moins d’intérêt. » relèvent ils. Ils mettent en évidence que les rapports entretenus par les élèves avec l’EPS apparaissent donc à géométrie variable. et pose une question plus centrale à leurs yeux, « comment susciter, chez tous les élèves, une relation positive avec l’EPS ? »

The conversation

partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Cet article vous a-t-il été utile ?
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

A quel point cet article vous a-t-il été utile ?

Cet artcile ne vous a pas été utile?

Newsletter Gratuite

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toute l'actualité des décideurs du sport.
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

Nous apprécions vos commentaires utiles !

N'oubliez pas de nous suivre sur nos réseaux sociaux.