« La France a loupé son rendez-vous des médailles parce qu’elle a affaibli son rendez-vous des formations tant scolaires que sportives » Par Jean Lafontan

Personne n’a à s’arroger la responsabilité ultime des médailles olympiques, estime Jean Lafontan, professeur d’éducation physique et sportive, pour qui les oppositions factices entre l’école et les clubs conduisent à ce qu’aucun ne remplisse pleinement sa mission.

Quand Jean Lafontan sort du bois et de sa paisible retraite en Lot-et Garonne c’est pour prendre du recul et « remettre l’église au coeur du village » Bravo

« Tous les Nobel et non-Nobel français ont été produits par notre école ; tous nos médaillés et non-médaillés sportifs l’ont été aussi ! En nombre suffisant ? La réponse est ouverte » plaide t il.

« Personne n’a à s’arroger la responsabilité ultime des médailles ; elles sont le produit de notre système social. »

Et de réaffirmer « que tout le monde est sportif au sens où l’activité physique est constitutive de l’individu et qu’entre l’individu à la pratique commune et l’élite, il n’est de différence de niveau que par la qualité liée au volume d’entraînement fourni. A ce titre, l’école doit tenir l’idée que tous les jeunes peuvent apprendre au meilleur niveau possible. »

Lire l’article du Monde

partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Cet article vous a-t-il été utile ?
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

A quel point cet article vous a-t-il été utile ?

Cet artcile ne vous a pas été utile?

Newsletter Gratuite

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toute l'actualité des décideurs du sport.
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

Nous apprécions vos commentaires utiles !

N'oubliez pas de nous suivre sur nos réseaux sociaux.