Nomination du directeur de l’INSEP pourquoi avoir attendu aprés Tokyo ?

Ce sera un directeur et non une directrice. C’est tout ce qu’on sait pour l’instant. Selon l’équipe, ça se joue entre 2 candidats : Fabien Canu et Hakim Khellaf.  2 judokas.

5 candidats ont été auditionnés fin juin dans un premier temps : Fabien Canu, Catherine Chenevier, Armelle Daam, Hakim Khellaf et Eric Ledos par un jury hors normes de trés haut niveau.

Fabien Canu et Hakim Khellaf sont les 2 candidats en lice   Il ont été auditionnés début juillet. 

Une décision aurait du être prise avant le début des Jeux Olympiques de Tokyo

Une décision qui a été déjà prolongée. En effet l’ arrêté du 14 avril 2021 a prolongé Abdelghani YALOUZ dans ses fonctions du 20 avril 2021 au 15 septembre 2021.
(Arrêté du 14 avril 2021 portant nomination du directeur général de l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance par intérim (JO du 18 avril)

L’avis de vacance du poste a été publié au JO du 2 mai

Pourquoi attendre la fin des J0 de Tokyo ?

On peut penser que pour assurer le tuilage avec la nouvelle olympiade, le nouveau directeur de l’INSEP aurait eu sa place aux J0 de tokyo aux cotés des délégations à discuter avec les athlètes et les staffs. 

Quel candidat pour quelle vision ?

Si la décision n’a pas été prise avant les jeux, la raison est simple, au plus haut niveau chacun pousse ses pions.  D’un coté la ministre des sports qui a imposé le directeur général de l’agence sous la présidence de J Castex lui même tombé sous le charme de C Onesta.  De l’autre le ministre des sports, Paris 2024 et  l’entourage du PR.
D’un coté les tenants d’un candidat plus malléable ancien grand champion  français qui fait sa carrière au sein du ministère des sports , de l’autre les tenants d’un candidat porteur d’une vision reposant sur une expérience avérée dans le monde du sport, reconnu dans le milieu sportif qui outre est rompu aux arcanes du fonctionnement de l’Etat et des collectivités territoriales.

Qui gagnera ? on le saura après les jeux !

La compétition est serrée. Et les juges sont nombreux !  Aujourd’hui si le sport est souvent considéré comme non prioritaire au niveau des moyens en revanche tout le monde s’en occupe au plus haut niveau   1 PR, 1 PM, 2 ministres, 1 COJO, 1 DIJOP, 1 président de l’ANS (ou le DG directement … ).

La nomination sera révélatrice de l’ambition pour Paris 2024.

La nomination sera révélatrice de l’ambition pour Paris 2024. Un candidat dans la continuité du modèle actuel ou un candidat inscrit dans le renouveau affirmé par Paris 2024.

partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Cet article vous a-t-il été utile ?
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

A quel point cet article vous a-t-il été utile ?

Cet artcile ne vous a pas été utile?

Newsletter Gratuite

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toute l'actualité des décideurs du sport.
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

Nous apprécions vos commentaires utiles !

N'oubliez pas de nous suivre sur nos réseaux sociaux.