25 milliards pour le tourisme, la culture directement pilotée par l’Elysée et le sport qui lance un appel aux dons…

« Ce qui est certain, c’est que le sport ne sera pas prioritaire dans notre société. Il n’est pas prioritaire aujourd’hui dans les décisions qui sont prises par le gouvernement. » avait déclaré la ministre des sports il y a un mois avant de rétropédaler. Effectivement ça se vérifie.  Et pourtant les milliards pleuvent. Le secteur du tourisme bénéficie d’un plan de 18 milliards d’euros plus 7 milliards d’euros d’investissement (1,3 milliard d’euros en fonds propre de la caisse des dépôts qui vont générer des investissements privés, qui vont s’ajouter à ce 1,3 milliard d’euros d’argent public pour atteindre un chiffre global d’environ 7 milliards d’euros). Il a fallu que quelques artistes s’adressent au ministre de la culture pour que le président en personne annonce vouloir « refonder une ambition culturelle pour le pays » en recevant dans le plus brefs délais des représentants du monde de la culture. 

Le sport n’est pas  prioritaire

Il faut rappeler que président Masseglia n’a jamais été reçu depuis le début du quinquennat par le président Macron sauf pour des cérémonies de remise de médailles.  Et pourtant le mouvement sportif a ramené les jeux à la maison. Un mouvement sportif qui vient de mobiliser une enveloppe de 1,4 millions d’euros pour l’opération de dons Soutiens ton club et non 100 000  € comme a pu l’indiqué l’Equipe. En effet 800 k€ sont consacrés à la communication, 300 k€ aux fédérations en difficulté, 200 k€ dans le cadre du partenariat avec RMC et effectivement 100 k€ qui abondent la caisse de solidarité.   Le principe de l’opération est simple : créer un fonds de solidarité national sur la plateforme Soutiens ton club au bénéfice de tous les clubs fédérés et l’approvisionner en lançant un appel aux dons fléchés auprès de leurs adhérents et soutiens, entreprises ou particuliers. Dans ce cadre, afin de renforcer la solidarité, un prélèvement de 10% sur les dons effectués, sera redistribué aux clubs les plus en difficultés, sur la base de critères objectifs. Une opération lancée avec  soutien du ministère des Sports, la Fondation du Sport Français, le Comité National Olympique et Sportif Français, le Comité Paralympique et Sportif Français, l’Agence Nationale du sport et les associations représentant les collectivités locales (AMF, ANDES, Association de départements de France, région de France, France urbaine. Le montant des dons sera certainement un bon indicateur du poids des clubs sportifs dans le cœur des français….  Mais un indicateur qui malheureusement ne mesurera pas l’impact éducatif et social du sport, l’impact sur la santé … On attend avec impatience le plan de relance annoncée par la ministre des sports.

partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Cet article vous a-t-il été utile ?
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

A quel point cet article vous a-t-il été utile ?

Cet artcile ne vous a pas été utile?

Newsletter Gratuite

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toute l'actualité des décideurs du sport.
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

Nous apprécions vos commentaires utiles !

N'oubliez pas de nous suivre sur nos réseaux sociaux.