Un déficit de 1100 postes en STAPS selon la C3D.

Dans un courrier adressé à la Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation le Professeur Aurélien Pichon Président de la C3D STAPS (Conférence Des Doyens et Directeurs STAPS) fait le constat suivant : « Si l’on analyse les taux d’encadrement des étudiants en STAPS à l’échelle nationale, nous observons très clairement que les moyens humains n’ont pas suivi la progression des effectifs qui ont été multipliés par 2 en 10 ans pour passer de 13000 à 26000 en Licence 1 et atteindre 67000 étudiants au total en 2020. »

Et de dénoncer sur les bases du taux d’encadrement moyen des étudiants un déficit de 1100 postes et de plus de 100 M€

« A ce jour, le taux d’encadrement moyen est de 1 enseignant pour 46 étudiants en STAPS, bien loin du taux moyen des universités à 17.5, et ce manque d’enseignants et d’enseignant-chercheurs approche les 500 postes au niveau national avec un taux d’encadrement théorique de 1 pour 30, soit un déficit de moyen d’environ 42 M€. Pour rapprocher la filière STAPS du taux moyen d’encadrement en France (17.5), c’est une dotation de plus de 1100 postes et de plus de 100 M€ qui sont nécessaires.

partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Cet article vous a-t-il été utile ?
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

A quel point cet article vous a-t-il été utile ?

Cet artcile ne vous a pas été utile?

Newsletter Gratuite

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toute l'actualité des décideurs du sport.
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

Nous apprécions vos commentaires utiles !

N'oubliez pas de nous suivre sur nos réseaux sociaux.