Thomas Bach inquiet des résultats de la délégation française à Tokyo dans la perspective de Paris 2O24

Claude Onesta a présenté ce matin le bilan des JO de Tokyo à la presse.

A lire

Le monde Claude Onesta, une liberté de ton qui dérange

L’équipe Claude Onesta veut valoriser les coachs en vue des Jeux Olympiques de Paris 2024

Un bilan lucide, « décevant » pour les Olympiques et « plus positif » pour les Paralympiques, un taux de transformation très faible et d’enchainer sur ses propositions, des cellules « Performance 2024 » dans chaque fédération, des primes aux entraineurs.

Il présentera également le bilan au CA de l’agence nationale du sport Jeudi 7 octobre. Dans les documents envoyés en amont du CA, le bilan est sans concession.

On y apprend même que Thomas Bach est inquiet pour Paris 2O24 !

« A Tokyo, Thomas Bach a fait part de l’inquiétude du CIO au regard des résultats de la délégation française dans la perspective de Paris. Il affirme que les Jeux sont réussis quand les athlètes du pays hôte réalisent de grandes performances. Il est donc plus que nécessaire de continuer à construire le nouveau modèle du sport français avec la responsabilité qui incombera à l’Agence dans les résultats des prochains Jeux. »

Source document CA ANS du 7 octobre

La stratégie est claire avec un classement des fédérations en 3 catégories

  • Celles qui ont réalisé les médailles possibles démontrant leurs capacités à préparer l’évènement, à maitriser l’environnement et à vaincre l’adversité. Elles ont peu ou pas de possibilité de progression. L’Agence devra les accompagner vers Paris, en confiance mais en vigilance, pour leur permettre de renouveler la performance : Handball, Basket, Volley, Rugby à 7
  • Celles qui ont gagné des médailles, en respectant les projections établies, mais qui ont aussi subi des échecs et qui conservent donc une marge de progression significative. L’Agence devra les soutenir et les challenger afin qu’elles pérennisent les résultats obtenus et qu’elles progressent dans leurs secteurs faibles pour aller chercher de nouvelles médailles : Aviron, Escrime, Judo, Karaté, Taekwondo, Triathlon, Voile
  • Celles dont les résultats sont décevants parce qu’elles obtiennent peu ou pas de médailles. Leur projet de performance n’est pas efficace, le niveau de l’encadrement est insuffisant et le nombre d’athlètes à fort potentiel est faible. Elles vont devoir faire un bilan sans concession et engager des transformations profondes. Certaines ont pris conscience de cette urgence et semblent déterminées, d’autres paraissent encore douter du diagnostic et devront être accompagnées de manière plus rigoureuse. L’Agence co-construira leur chemin vers Paris. Nos priorités iront à celles qui pèsent sur le tableau des médailles et dont la réussite à court terme est réaliste. De leur réussite dépendra l’amélioration des résultats du sport français : Athlétisme, Badminton, Boxe, Canoë kayak, Cyclisme, Equitation, Escalade, Football, Golf, Gymnastique, Haltérophilie, Lutte, Natation, Pentathlon moderne, Surf, Tennis, Tennis de table, Tir, Tir à l’arc.

partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Cet article vous a-t-il été utile ?
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

A quel point cet article vous a-t-il été utile ?

Cet artcile ne vous a pas été utile?

Newsletter Gratuite

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toute l'actualité des décideurs du sport.
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

Nous apprécions vos commentaires utiles !

N'oubliez pas de nous suivre sur nos réseaux sociaux.