Les Français pourraient perdre jusqu’à 2 mois d’activité sportive par an dans un monde à +4°C

Avec l’augmentation des températures, le dérèglement climatique pourrait faire perdre jusqu’à 2 mois d’activité sportive aux Français par an. C’est la conclusion du nouveau rapport du WWF France, réalisé avec le soutien financier du Ministère des Sports, qui met en évidence l’impact alarmant du dérèglement climatique sur la pratique sportive, les équipements et les sites de pratique, et propose des recommandations pour que les acteurs du sport s’emparent du sujet dès maintenant.

le réchauffement climatique pourrait faire perdre jusqu’à 24 jours de pratique sportive dans un monde à +2°C, et jusqu’à 2 mois dans un monde à +4°C

Au-delà des activités en elles même, les sites de pratique sportive et équipements sont également menacés. Sur le littoral, les estimations du GIEC montrent que le niveau de la mer pourrait encore s’élever d’un mètre ou plus dans un monde à +4°C. L’érosion côtière et les inondations accélérées par le changement climatique mettent ainsi en péril les sites d’activités nautiques. Dans un scénario à +4°C, la relocalisation de presque un quart des clubs situés sur les littoraux français deviendrait potentiellement incontournable d’ici la fin du siècle. Ce chiffre s’élèverait même à un club sur trois, si on ne considère que la façade méditerranéenne. 

WWF France recommande aux acteurs du sport de devenir des défenseurs du climat et de la biodiversité.

lien vers le rapport

partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Cet article vous a-t-il été utile ?
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

A quel point cet article vous a-t-il été utile ?

Cet artcile ne vous a pas été utile?

Newsletter Gratuite

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toute l'actualité des décideurs du sport.
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

Nous apprécions vos commentaires utiles !

N'oubliez pas de nous suivre sur nos réseaux sociaux.