Carton rouge pour les privilèges du football professionnel.

Aucun des arguments avancés pour justifier les avantages fiscaux du football professionnel ne tient la route. Le ministre des Finances doit, là comme ailleurs, réduire les dépenses fiscales au profit de taux de taxation plus bas pour tous les contribuables.

Aucun effet externe positif hors un cadeau fiscal se justifie en cas d’externalité positive. la formation des jeunes n’est pas un alibi non plus.

Si les dizaines de millions de subventions fiscales et parafiscales au football professionnel étaient investies autrement, dans une politique de sport et de santé pour tous, dans nos écoles et dans nos quartiers ?

Une précision ça se passe en Belgique !

L’echo

partager
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer
Cet article vous a-t-il été utile ?

à lire aussi

Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

A quel point cet article vous a-t-il été utile ?

Cet artcile ne vous a pas été utile?

Newsletter Gratuite

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez toute l'actualité des décideurs du sport.
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

Nous apprécions vos commentaires utiles !

N'oubliez pas de nous suivre sur nos réseaux sociaux.